top of page

Le soyer du Québec

Dernière mise à jour : 23 août 2023


photographie d'asclepiade

La jolie fleur de soie


Dès que je l’ai aperçu sur le côté de la piste cyclable, je me suis arrêtée pour la photographier. Elle était si belle! Plus tard, en traitant ma photo, je me suis dit que je l’appellerais la fleur de soie. Elle dégageait une telle douceur. Je n’étais pas très loin de la réalité puisqu’elle est maintenant appelée « soyer du Québec ». Son nom scientifique est asclepias syriaca ou l’asclépiade pour le commun des mortels.

Une plante indispensable à la survie du papillon monarque. Déjà, les premières nations l’utilisaient comme aliment ainsi que dans la conception de vêtements. Le roi Louis XV aurait lui aussi utilisé cette soie pour ses vêtements chauds. Baptisée à l’époque « la soie d’Amérique ». Son usage a disparu avec la conquête britannique, alors que l’Empire colonial regorgeait de soie et de coton.

Plus récemment, un ingénieur en textile de Granby, en Estrie a trouvé une façon d’exploiter cette fibre du futur de façon industrielle. La jolie fleur possède des propriétés incroyables. Ses fibres repoussent l’eau et absorbe l’huile. Ce qui en ferait un excellent isolant acoustique et thermique. Nous pourrions bientôt avoir une excellente alternative, 100% végétale pour nos vêtements de plein air.

Plusieurs cultures de soyer émergent depuis 2014 au Québec. Personnellement, ce type de projet m’épate et m’inspire! La jolie fleur ne porte pas uniquement des noms flatteurs car elle serait aussi surnommée, cochon de lait, cotonnier, herbe à ouate, herbe aux perruches, langue de vache et milkweed en anglais. Si vous avez envie d’en connaître plus sur la culture du soyer du Québec, « Pur soyer.com » une compagnie de Thetford Mines a quelques vidéos intéressants sur YouTube.



photographie d'asclepiade

Le soyer du Québec

photographie d'asclepiade

La jolie fleur de soie




78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page